Modèles énergetiques Open Source

Nous savons qu’une des problématiques majeures de l’écologie est de faire comprendre aux citoyens les enjeux énergétiques et de les associer à l’inévitable transformation de nos sociétés.

Les Anglais sont particulièrement en avance sur nous dans ce domaine,  en adoptant une approche pragmatique et ‘bottom-up » qui leur permet d’imaginer des « villes en transition« , des quotas énergiques négociables,  et une « prospérité sans croissance » destinée explicitement à améliorer  des « indicateurs de bien être » (well-being index) .

Une de leurs idées intéressantes est de permettre à chaque citoyen de construire son scénario énergétique. Il s’agit d’un logiciel mis en ligne permettant de jouer sur des dizaines de facteurs concernant la demande et l’offre énergétique, de comparer, partager les résultats, de visualiser les émissions de CO2, le diagramme de flux, les coûts, les surfaces, les investissements etc :  http://2050-calculator-tool.decc.gov.uk/

Le logiciel est open-source et peut donc être inspecté et modifié. Il y a aussi une version Excel, également open-source. Il est associé à un wiki, avec les données permettant le débat (par ex, sur le coût de l’éolien ).
L’ensemble fait une sorte de « scénario négawatt », mais ouvert, collaboratif, vérifiable, modifiable, permettant réellement aux citoyens de se ré-approprier le débat sur l’énergie, proposé par un gouvernement cherchant à associer le plus de personnes possible à la réflexion sur l’avenir énergétique.

A l’origine du projet, il y a David J.C Kay, physicien et auteur du livre de vulgarisation de référence en Grande Bretagne sur l’énergie, « Sustainable Energy – Without the hot air« , qui a été traduit en Français sous le titre « L’énergie durable – pas seulement du vent! « .

« Without the Hot Air » est un livre unique. Il explique via plein de petits calculs, des explications simples de concepts physiques et de graphiques clairs, ce qu’est l’énergie, à quoi elle sert et les ordres de grandeurs en œuvre ( « des chiffres, pas des adjectifs« ). David J.C Kay, qui a payé de sa poche la première édition de son livre, ne se prend pas trop au sérieux.  Le livre a reçu un très bon accueil, depuis Bill Gate jusqu’à des directeurs des « Amis de la Terre » ou de Greenpeace , en passant par des prix Nobels, des politiques, des industriels, des associations environnementales, etc..

Les premiers chapitres peuvent être lus par tout le monde, et la lecture en est vivement recommandée.

Le livre et le calculateur illustrent la manière  britannique d’aborder la transition énergétique, collaborative et partant des citoyens, bien différente de la notre basée sur les avis irréconciliables d’experts et de tradition jacobine.
Alors que la plupart des candidats proposent un « grand débat sur l’énergie », cette approche anglaise devrait nous inspirer.

5 réflexions sur « Modèles énergetiques Open Source »

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec le premier paragraphe.
    Nous sommes individuellement et collectivement totalement impuissants politiquement. Ils organisent notre impuissance. Ils nous dépossèdent de la force individuelle de chacun qui enrichit la collectivité. Le gouvernement représentatif n’est pas une démocratie.

    Face à cette impuissance, la seule que nous pouvons faire, c’est des économies d’énergie chez nous. C’est nous serrer la ceinture. Je sais bien que c’est très bien de décroître, je l’ai fait, je continue. Sauf que des tas de gens qui n’en ont rien mais RIEN à foutre sont au pouvoir et organisent notre impuissance politique.

    Aussi, je suis totalement opposé à faire peser toujours plus la responsabilité sur le peuple, au lieu de lui faire comprendre qu’il est capable d’écrire une nouvelle constitution. Voir http://www.le-message.org.

    Que Greenpeace ait bien accueilli le livre est un mauvais signe d’ailleurs. Voir par exemple http://www.p-plum.fr/?Le-hobby-ecologie-ou-la-logique-d

    J'aime

  2. « Une de leurs idées intéressantes est de permettre à chaque citoyen de construire son scénario énergétique. » (sic toi)

    Dit autrement (Alain Persat, coopérateur EELV) : nous devons inventer les conditions d’une « énergie citoyenne », et ça, c’est plus qu’une belle idée…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s