Le danger des gaz …

Nicolas Sarkozy a annoncé la semaine dernière l’installation d’un nouveau terminal méthanier à Dunkerque, pour 1,5 milliard d’Euros. Cet investissement augmentera de 20 % les capacités d’importation de gaz naturel sur le territoire français.En d’autre terme, on va encore augmenter les émissions CO2 et notre dépendance aux énergies fossiles, car ce gaz ne se substituera ni au pétrole, ni au charbon.

Partout en France et en Europe, ce genre d’investissement se multiplient, dans un silence assourdissant. Partout on construit des centrales thermiques, des gazoducs, des terminaux, … .Alors que Fukushima aurait du être le point de départ d’une remise en cause de notre modèle de développement, on continue “business-as-usual” .

Car le gaz, du moins celui importé, n’a que des avantages pour nos décideurs :

  • Il vient de loin, on ne voit pas les régions dévastées, les régimes totalitaires et corrompus qu’il soutient, les guerres provoquées, …
  • Sa rentabilité économique est excellente, rendant riches et heureux tous les puissants partisans d’une énergie dérégulée
  • Il est soutenu par de puissantes multinationales, les sociétés pétrolières, Gazprom, GDF, Althom, … des lobbyistes tels que Gerhard Schröder ou Joschka Fischer …
  • Il permettrait de sortir du nucléaire à bon compte, sans trop besoin de sobriété et de changement de mode de vie, sans trop avoir à développer les EnR, supposées chères et bousillant les paysages.
  • Personne ne voit les pollutions, CO2 et fuites de CH4

Pas étonnant que sa consommation croit sans cesse, car tous les décideurs sont favorables, de même que tous les partis politiques, tous les élus, tous les industriels. Le gaz est l’énergie parfaite pour ceux qui votent, et ceux pour qui ils votent.

Évidemment, c’est moins parfait pour nos enfants, qui auront à gérer les conséquences climatiques des fuites de méthane, et de sa combustion dans l’atmosphère, mais eux ne votent pas. Idem pour les victimes, actuelles ou futures, du “grand jeux” géostratégique du contrôle des matières premières.
Quand au pic de production gazier, il est complétement oublié depuis l’exploitation des gaz de schistes. Le réveil sera douloureux, mais on ne veut pas le savoir.
Et bien sûr, silence sur les records de températures qui se suivent, les sécheresses et autres catastrophes climatiques de plus en plus graves et fréquentes, la hausse interrompues des concentrations de méthane …. Continuons comme avant ! On manifeste, à juste titre, contre le gaz de schiste produit localement. Mais derrière cet écran de fumées, est on sûr que le gaz importé est davantage conforme aux valeurs écologiques ?

Pourquoi n’y a t-il pas de protestation contre ce terminal méthanier ? Les 1,5 Md€ d’investissements, et les milliards d’euros qui seront payés chaque années aux pays exportateurs, ne seraient ils pas mieux utilisés à rénover les bâtiments, développer des transports en commun et les EnR, aider les démunis, et bien d’autre choses plus utiles que de cramer de l’énergie encore et encore ?

Car partout dans le monde se développe la fracture hydraulique. Pour que les gaz de schistes ne viennent pas d’ailleurs, l’évidence est qu’il ne faut pas en importer !
Ne nous contentons pas d’un simple effet NIMBY*, l’écologie politique va bien au delà de ce simple réflexe anti-pollution.

Toute nouvelle infrastructure qui augmente la part du gaz fossile retarde la transition énergétique. Que le gaz soit local ou importé, sorti de forages classiques ou par fracturation hydraulique, n’y change rien.

-Thierry Caminel & Christophe Boudet

2 réflexions sur « Le danger des gaz … »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.