Le Peak-Oil « tout liquide” est-il passé?

La chute de la demande de pétrole du fait des conséquences de Covid-19 a masqué un évènement important:  le pic de production de pétrole a été atteint plus d’un an avant la pandémie Plus précisément, le maximum de production de pétrole liquide (crude + condensate dans le jargon pétrolier) a été atteint en novembre 2018.

Voici la courbe, construite à partir des données de l’IAE:

Source du diagramme:  : http://peakoilbarrel.com/  
Source primaire:  International Energy Statistics. Petroleum and other liquids. Data Options.

Les causes sont avant tout géologiques: le pic de production du pétrole conventionnel a eu lieu en 2008, et de plus de pays avaient leur production qui baissait depuis:


Quand aux USA, la production aux USA commençait à se tasser depuis quelques années, dans tous les bassins sauf le Permien:


Depuis plusieurs années, des analystes estimaient que le pic de production aurait lieu avant 2030. Voici par exemple les estimations de l’AIE dans son rapport de 2019 , selon les hypothèses « stated based policy » (diagramme  construit par l’APSO):

 On trouve ce même genre d’analyse dans un rapport publié en 2019 par le « Geological Survey of Finland« . Lire aussi mon article de l’an dernier pour d’autres sources. 

Ces données ont été largement reprises par les journaux américains comme le WSJ ou Bloomberg, qui parlent depuis plusieurs années de « supply crunch »  (effondrement de la production).  En France, des chercheurs de l’Institut Français du Pétrole avaient fait une analyse similaire en 2019 intitulée “Is the oil industry able to support a world that consumes 105 million barrels of oil per day in 2025?”  . Des Think Tanks font aussi la même analyse – voir par exemple  Matthieu Auzanneau du Shift Project (qui a eu accès récemment à des données de production de société d’intelligence économique spécialisée, confirmant ses analyses).

Covid-19 est un accélérateur.  D’une part, il a conduit à une baisse de la demande, qui devrait rester plus faible qu’en 2019 pendant 2 à 3 ans.  D’autre part, il a eu un impact sur les capacités des productions, dont certaines se dégradent si elles ne produisent pas assez . Enfin, il a encore plus fragilisé les producteurs de pétrole, en particulier ceux aux USA.  La plupart n’avaient jamais dégagé de cash-flow, et elles auront de plus en plus de mal à trouver des financements. 

Avec la plupart des pays ayant atteint leurs pics de production, on ne voit pas où sont les réserves de pétrole qui seraient exploitables dans les 20 ans à venir pour relancer fortement la production.  Et ce, d’autant plus que les conséquences de la baisse des EROI vont rendre les investissements de moins en moins rentables, financièrement et énergétiquement.

Certes, il y a des reserves importantes en Iraq et en Libye, mais ces pays ne pourront pas augmenter rapidement la production dans les prochaines années, compte tenue de la situation politique. L’Arabie Saoudite doit encore avoir quelques capacités de production de reserve, mais pas tant que ça. La Russie a dit que leur pic de production serait en 2021. Les Etats Unis peuvent sans doute continuer à faire tourner la planche à biller pour financer l’extraction non rentable de leur pétrole, mais c’est probablement les seuls à pourvoir faire ça, et arrivera un moment où ça ne suffira pas.

Pendant ce temps, on continue d’extraire, beaucoup

Il est donc très probable que la relance économique suite au Covid-19 butera assez rapidement sur une crise pétrolière. Pour peu qu’elle soit sévère, ce pourrait être une bonne nouvelle pour le climat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.